Multimédias
Piloter un sous-marin
Cité des Sciences, Paris, 2018
Destinée à initier un large public aux enjeux du pilotage d’un sous-marin, l’application 3D met en scène un panneau de contrôle reprenant les commandes nécessaires à la navigation, complété par 2 écrans, l’un destiné au pilote, l’autre au public.

Le mode initiation propose 5 exercices abordant l’ensemble des manoeuvres : plongée, faire surface, pesée, assiette, pilotage.

Le mode expert permet d’effectuer une mission complète dans des conditions proches du réel, c’est à dire en navigation à l’aveugle, grâce aux seules indications des instruments. Il s’agit de naviguer dans la mer de Weddell, en Antarctique, à la recherche d’une polynie, une trouée dans la glace, pour y faire surface.
Rennes, les vies d’une ville
Musée de Bretagne, Rennes, 2018
L’exposition du Musée de Bretagne sur l’histoire de la ville de Rennes offre au public un riche ensemble multimédia composé de 6 dispositifs réalisés par ACD.

Deux applications tactiles ludiques , “Le livre rentier”, une enquête fiscale au moyen-âge, ainsi que “Le plan Forestier”, un jeu des 7 différences basé sur de l’analyse cartographique, permettent au public de tester ses connaissances. En complément, 4 dispositifs bi-écrans, les “Promenades de quartier”, proposent à travers un film et un mode de consultation libre de découvrir l’histoire de quatre quartiers emblématiques de la métropole bretonne : Sainte Anne, Sud gare, Saint germain et le Contour de la Motte.
Exposition Feux
Cité des Sciences, Paris, 2018
L’exposition “Feux” de Cité des Sciences vise à offrir au public une connaissance approfondie du phénomène physique de la combustion. Le studio ACD a pris en charge la réalisation de 4 multimédias:

«Comprendre le feu, quelle histoire !», application historique pour table multi-utilisateurs
«Anatomie d’une flamme», dispositif de réalité augmentée permettant d’expérimenter la combustion d’une bougie et d’un bec bunsen
«Investigations post-incendie», jeu multimédia d’enquête sur un incendie
«Lance à eau», dispositif de réalité augmentée permettant la manipulation d’une lance à incendie.
Anatomie augmentée
Palais de la découverte, Paris, 2017
Le dispositif «Anatomie augmentée» propose au public du Palais de la Découverte d’aborder l’anatomie humaine en utilisant comme support son propre corps. Prenant place dans la zone d’interaction, le visiteur fait apparaître sur l’écran un squelette reproduisant ses mouvements par un effet de miroir 3D virtuel. Il peut alors sélectionner de la main différents organes qu’il doit placer au bon endroit de son anatomie, bénéficiant en retour d’une animation scientifique sur leur fonction au sein du corps humain.

Pour ce projet, ACD a pris charge l’ensemble du design mobilier, technique et logiciel.
Le Baroque des lumières
Petit Palais, Paris, 2017
“La Fabrique des saints” est une application tactile de médiation dotée de deux sections, une frise chronologique accompagnée d'un Quizz multi-joueurs.

L’interface de la frise chronologique s’organise autour d’une timeline donnant accès à un ensemble de fiches consacrées aux différents saints sujets des représentations picturales de l’exposition. Selon un principe de lien hypertexte, le visiteur accède à l’aide de mots clefs contenus dans les textes à un lexique de 100 entrées faisant l’objet de fenêtres pop-up dédiées. En complément, le Quizz permet à deux joueurs simultanés de tester leurs connaissances grâce à un ensemble de questions diffusées de manière aléatoire.
16384
New Taïpei City Art Center, Taïwan, 2016
Le projet d’exposition «16384», réalisé pour le New Taïpei City Art Center, repose sur un dialogue entre l’artiste taïwanaise Tong Yang Tze, peintre et calligraphe taïwanaise renommée, et le studio ACD. L’artiste a mis à disposition un ensemble de fragments d’oeuvres partageant un même format, celui du papier traditionnel chinois, que le studio de design a intégré dans une scénographie comportant 7 mobiles motorisés de très grande dimension.

Les mobiles peuvent chacun prendre 4 orientations distinctes, offrant au dispositif un ensemble de 16 384 combinaisons jouant entre le noir et blanc des peintures et les 3 dimensions de l’espace. L’approche n’en est jamais formaliste : les mobiles, s’ils s’apparentent à certaines créations de l’art cinétique, servent avant tout à développer un mode de composition original.
Dior Dreamskin
Dispositif évènementiel, 2016
“Dior Dreamskin Cushion” propose aux clients de la marque une expérience interactive leur permettant de visualiser sur leur propre visage les trois effets complémentaires d’un soin de peau. Le graphisme reprend les codes visuels d’une couverture de magazine, tandis que la scénarisation alterne effets poétiques et démonstrations techniques avant de proposer une expérience complète de transformation du visage.

Techniquement, l’expérience est basée sur une analyse temps réel du visage, sur lequel différents traitements viennent s’appliquer : particules, grilles 3D, effets de lumière, traitement et étalonnage du rendu de peau.
Drops
Museum Of Contemporary Art, Taïpei, 2016
Présenté dans le cadre de l’exposition CROSS au Museum Of Contemporary Art de Taïpei, le dispositif Drops est une forme de dialogue poétique entre matérialité et abstraction. L’espace physique s’incarne au sol dans une large bande horizontale de sable blanc. délimitant côté public une frontière et ouvrant par sa large profondeur un horizon. Couvrant le mur, une projection verticale vient doucement s’éteindre sur cette surface. L’immatérialité de l’image et la présence physique du sol entrent en résonance le long de leur frontière. La projection, issue d’une programmation graphique générative, met en scène une forme simple, le cercle, dont chaque itération est associé à une fréquence sonore. Les fréquences s’accumulent, leur superposition accentuant la sensation de profondeur.

En contrepoint, un écran vertical récupère en temps réel les valeurs de couleur de la composition principale, qu’il affiche sous la forme de valeurs mathématiques désincarnées.
Tous différents !
Musée de l'Homme, Paris, 2015
Le dispositif “Tous différents” prend place dans l’exposition permanente du Musée de Homme. Il se présente comme un jeu pédagogique diffusé par une vitrine interactive dotée de deux écrans verticaux et d’un système de captation temps réel du corps des visiteurs. Il propose, à travers une approche ludique et interactive, de se familiariser avec les enjeux de la génétique en répondant à une question simple : D’où viennent nos différences génétiques ?

Le jeu se compose de sept phases, durant lesquelles deux joueurs doivent inscrire leur corps à l’intérieur d’une silhouette affichée à l’écran. Lorsqu’ils réussissent, la silhouette laisse alors apparaître la photographie du personnage dont ils reproduisent la pause : danseuse indienne, jeune amérindien, homme du désert… Á la fin de chaque phase de jeu, une animation scientifique vient approfondir la notion abordée.
Morphing Néandertal
Musée de l'Homme, Paris, 2015
“Morphing Néanderthal” propose au public une expérience interactive permettant de retrouver la part de Néanderthal composant notre patrimoine génétique.

Les visiteurs s’installent dans une cabine de diffusion dotée d’une caméra et sélectionnent une langue. Le multimédia démarre alors, intégrant le visage des visiteurs comme support de démonstration. A la manière d’un reflet dans un miroir, celui ci sert d’abord de support de projection avant de se déformer selon la morphologie d’un homme de Néanderthal.
Doors
TGC, Taïpei, Taïwan, 2014
DOORS est un dispositif médiatique mettant en scène trois portes urbaines. Il propose au public de consulter de manière interactive des créations visuelles diffusées sur le lieu de captation, selon le cadrage originel des prises de vue. Chaque porte constitue une ouverture temporelle vers différentes époques. En se plaçant devant la porte, le public active un voyage à travers le temps. Sa présence déclenche une construction narrative intégrant différents fragments temporels, passés ou futurs, réels ou imaginaires. Par ce biais, le projet met en avant le potentiel fictif du lieu.

Les dispositifs ont été conçus par ACD, qui a confié la réalisation des médias à des artistes appartenant à trois champs de la création contemporaine : le documentaire (Che Hsien SU avec ”Voyage in time”), la danse (Fen Tung avec “Loading City”) et le motion design (Robin Kobrynski et Imagenumérique avec “STATIC”).
Sercel Sentinel MS
EAGE, Londres, 2013
Sentinel MS est un “3-C streamer”, produit industriel qui se présente comme un câble abritant une technologie multi-capteurs sophistiquée. Pour dévoiler les enjeux de cette technologie, ACD a fait réaliser un scanner permettant d’une part la valorisation du produit par sa mise en lumière et d’autre part son exploration digitale par le biais d’un module rotatif de captation. Cette partie mobile, motorisée et contrôlée par ordinateur, propose sur deux moniteurs latéraux une vue 3D synchronisée du Sentinel MS permettant au public d’en appréhender la complexité intérieure. Le scanner lui même est abrité dans un dispositif scénographique plus large, composé de deux meubles supports sur lesquels des iPad offrent une consultation libre de médias.

Le scanner Sentinel MS a été présenté en 2013 dans les deux plus importantes manifestations dédiées à la géophysique, au salon EAGE de Londres et au salon SEG de Houston. Sa fabrication a été assurée par la société allemande MKT-AG.
Sercel 508XT
SEG, Houston, 2013
Sercel, leader mondial des dispositifs de captation dans le domaine de la géophysique, a dévoilé au salon SEG de Houston la gamme 508XT, nouveau dispositif d’acquisition sismique terrestre marquant un changement de génération majeur. Pour accompagner cette démarche, ACD a imaginé un dispositif marquant un signal vertical à l’échelle du salon et dont le principe repose sur deux éléments connectés :

- un mur d’images destiné à une diffusion temps réel. Servant de support à la conférence de présentation, il a ensuite été utilisé le temps du salon comme support de diffusion multimédia. Composé de 35 moniteurs et haut de 7 mètres, il présente une résolution d’image de près de 10 000 pixels. Un ensemble de médias mélangeant motion design et traitements graphiques 3D a été conçu spécifiquement pour ce support hors norme.

- Une table multitouch destinée à 4 utilisateurs simultanés. Elle offre aux différents interacteurs d’agir sur un même espace collectif. Son contenu, un logiciel de simulation et d’expérimentation portant sur l’architecture réseau du 508XT, peut être déporté en temps réel comme élément visuel de la composition du mur d’images.
Cicada
Dadaong art center, KaohSiung, Taïwan, 2012
Le dispositif CICADA interroge les représentations inconscientes d’un sud imaginaire. Le projet met en oeuvre un archétype universel, la cigale, qui devient ici le moyen d’exploration du flux d’informations continu du réseau social Twitter.

Le chant de la Cigale est devenu une sorte d’inconscient laissant son empreinte à la fois dans les paysages d’été et dans le souvenir que nous gardons de ces paysages. CICADA utilise cette image collective en mettant en scène quatre représentations de ces insectes accrochés à la manière de dessins sur une cimaise. La combinaison des 4 cigales en train de voler offre un bourdonnement familier au public. Lorsque une cigale arrête son vol et se pose pour chanter, un message s’affiche. Tous les messages sont issus de recherches sur Twitter réalisées en temps réel, selon un jeu de filtrage textuel et géographique.
Heartbeats light
Pier 2 Art Center, Kaohsiung, Taïwan, 2012
Le projet Heart Beats Lights met en scène la confrontation entre une dimension intime de l’être humain, le battement de son coeur, avec la dimension collective propre à l’espace urbain.

D’un point de vue formel, le dispositif se présente comme un signe minimaliste fin et doté d’une hauteur de 9 mètres. Le rendu métallique de sa surface détourne les codes propres au mobilier urbain, supportant un ensemble de leds monochrome complété par un dispositif de diffusion sonore jouant sur une spatialisation verticale. Cette sculpture multimédia offre ainsi des variations perpétuelles s’inscrivant à l’échelle du paysage environnant.

A la base du dispositif, des capteurs cardiaques permettent à deux interacteurs de prendre le contrôle de l’oeuvre. Les battements de coeur sont alors amplifiés et servent de support rythmique à une composition lumineuse et sonore, sorte de rituel ou le corps des interacteurs devient un élément connecté à l’ensemble de la sculpture.
Aquarium interactif
Centre SO OUEST, Levallois, 2012
L’aquarium du centre commercial So Ouest propose au public d'interagir avec une vie artificielle composée de plusieurs milliers de créatures aquatiques.

L’installation est constitué d’un ensemble de 31 moniteurs formant un aquarium virtuel d’une longueur de 12 mètres. 10 ordinateurs en réseau calculent et diffusent en temps réel un ensemble de 3000 poissons. Le public interagit librement avec cette étonnante vie artificielle au travers de 3 caméras 3D disposées en différents points stratégiques de l’aquarium.

Le réalisme comportemental des poissons est issu d’algorithmes complexes où chaque espèce est doté de caractéristiques propres. Effets de lumières, gestion de la profondeur et plancton microscopique complètent un rendu diffusé à échelle réelle.
No Men's Land
Taiwan International Airport, Taoyuan, 2011
Situé dans la zone internationale de l’aéroport de Taoyuan, No men’s land met en scène une vitrine dans laquelle trois personnages stylisés interagissent avec les voyageurs évoluant à proximité de l’oeuvre. Ces vies artificielles sont les seules autorisées à habiter le “No man’s land”, espace hors du temps consacré au transit des voyageurs.

D’un design épuré, le dispositif repose sur un ensemble technique complexe nécessaire à l’animation des trois visages composés de caoutchouc et de céramique blanche.
Océans
Cité des Sciences, Paris, 2011
Le dispositif “Océans”, dont ACD a assuré le traitement logiciel, se compose de 12 écrans verticaux encadrant les trois côtés du patio central de l’exposition. Ils servent de support à la projection d’un ensemble continu de vidéos haute définition. Pour interagir avec le déroulement du film, les spectateurs se placent sur des zones d’interaction circulaires marquées au sol. Un effet visuel vient alors perturber la surface du média principal, entraînant la diffusion d’une animation introduisant aux menaces liées à l’exploitation humaine de cette ressource primordiale. En complément, des messages textes de grande dimension parcourent l’ensemble des 12 écrans.

La programmation a permis un compositing temps réel des différentes sources vidéos en y intégrant les effets liés à l’interaction.
News and noise
World Expo, Shanghai, 2010
Présenté en Chine à l’occasion de l’exposition universelle de Shanghai, le dispositif “News and noise” confronte le public d’une exposition avec la dimension physique du bruit médiatique. En effet, l’information contemporaine est un bruit, une vibration se propageant sur la surface de notre planète. En un siècle, le support papier de la presse quotidienne a laissé place aux informations générées par les réseaux numériques. Ce que nous percevons de l’information est autant lié à la nature technique de sa diffusion qu’au contenu des informations elles-mêmes.

Le projet met en scène un mur composé d’une vibration continue de caractères typographiques. En s’approchant du mur, le public révèle des visages nous récitant des dépêches. Mais le jeu du public se trouve rapidement contrarié: sa présence continue génère des réactions imprévisibles des visages, qui se mettent à rire, à pleurer, à chanter, avant que le mur ne replonge dans la vibration du bruit typographique.
Corpus
Bains numériques, Enghiens les Bains, 2009
Corpus | motion tisse un lien entre spectacle vivant et performance vidéo en empruntant des formes d’écriture propres à chacun d’entre eux.

Le projet repose sur le tournage préparatoire d’une performance réalisée par deux danseurs.. Elle met en avant les tensions propre au rapport masculin / féminin, basculant du simple jeu à l’expression d’une violence explicite.

Le dispositif propose ensuite une relecture à la fois spatiale et temporelle de cet instant brut par le biais de deux installations :
- Un dispositif muséographique composé de huit fragments projetés en interaction avec le public.
- Un spectacle scénique durant lequel deux performeurs manipulent une projection sur support transparent. Ils recadrent, diffractent, étirent et déconstruisent la captation initiale, ouvrant à un autre regard sur sa nature.
Terzetto
Museum Of Contemporary Art, Taïpei, 2008
La manifestation «Poems 100» du MOCA Taïpei met en avant l’oeuvre de 100 poètes contemporains taïwanais. Imaginé dans ce cadre, Terzetto est un projet global composé de deux dispositifs connectés entre eux par un même espace visuel et sonore.

Terzetto 1 présente un paysage urbain moderne filmé durant 24 heures et découpé en bandes verticales. En se déplaçant le long de l’oeuvre, le spectateur modifie la temporalité de chaque fragment, activant des désynchronisations temporelles se propageant dans l’oeuvre. Lorsque le paysage se recompose autour d’un temps particulier, un poème apparaît en surimpression, dédié à cet instant de la journée.

Terzetto 2 met en oeuvre une nuée de caractères chinois, chacun doté d’une vie autonome. Sur l’écran apparaissent en des positions aléatoires des mains ouvertes incitant le spectateur à interagir. En posant sa main sur une des mains ainsi offerte, le spectateur active une énergie qui assemble les groupes de caractères disparates sous forme de poèmes éphémères.
Artefacts
Laval Virtual, Laval, 2008
Artefacts questionne le rapport entre simulation et réalité. Une table tactile à la surface tridimensionnelle permet au public de communiquer avec un système de vie artificielle. Elle est associée à une projection d’ambiance sur un écran de grande dimension. Le projet compose ainsi un environnement lié aux différentes perceptions humaines: visuelle, auditive, haptique.

Le vivarium met en scène des créatures au comportement poétique en utilisant un rendu graphique de nature algorithmique. Il introduit des cycles temporels qui modifient le comportement et la sociabilité des créatures.

La projection verticale est un reflet abstrait de ce vivarium. Formes et couleurs s’y modifient perpétuellement selon les paramètres environnementaux et sociaux du premier.
Graphisme
Ma Muse
Communication visuelle, 2016
Suite à une première collaboration portant sur le packaging produits, la marque “Ma Muse” a fait appel à Active Creative Design pour prolonger cette démarche dans le champ de la communication visuelle. Assurant la direction artistique du projet, le studio a travaillé avec l’artiste floral taïwanais Joshua Lee pour une série de cinq sculptures végétales inspirées par les ingrédients naturels issus de la composition des infusions.

Les visuels ont été déclinés sur les différents supports de communication de la marque : site internet, catalogue, publicité.
Ma Muse
Packaging, 2016
Active Creative Design a conçu pour Ma Muse un packaging industriel original. Son graphisme et ses matériaux sont porteurs des valeurs de la marque : qualité de fabrication, esthétique du produit et bien-être de l’utilisateur.

Il comprend une gamme de 10 infusions déclinées en trois formats (grand pot, petit pot, sac recharge). Les pots, dessinés pour répondre à un processus industriel de grande série, sont réalisés en verre et protégés par un couvercle métallique. Un emballage carton naturel avec impression trois couleurs vient affirmer l’identité visuelle du produit tout en le protégeant de la lumière.
XIE XIE concept store
Architecture intérieure, 2014
Le concept store XIE XIE situé au centre de Taïpei, dans le quartier du “Song Shan cultural park” offre au public un lieu de détente intégrant un espace culturel d’échanges et de rencontres. Le salon de thé élaboré par ActiveCreativeDesign met en scène 3 espaces correspondant aux valeurs défendues par la marque :

- un îlot de préparation destiné à la fabrication des boissons chaudes et froides, selon des méthodes respectant la qualité du produit.

- une bibliothèque mettant en scène le concept original du packaging, le livre à déguster.

- un espace salon proposant au public de se détacher du rythme urbain en consacrant un moment dédié à la lecture et à la dégustation.
Doors
Communication visuelle, 2014
Le projet d’art public Doors, en complément du projet artistique et multimédia, comporte un volet communication pris en charge par Active Creative Design. Á cette occasion, un ensemble d’éléments graphiques et multimédias ont été mis en oeuvre :

- création d’un site internet
- édition d’une série de cartes postales
- fabrication de tampons dédiés
XIE XIE Sial Shanghai
Exhibition booth, Shanghai, 2013
Le concept original de la marque XIE XIE joue sur une association entre objet livre et moment de dégustation du thé. XIE XIE propose ainsi un packaging “livre à déguster” se présentant à la manière d’un ensemble d’ouvrages issus d’une même collection. Le stand du SIAL de Shanghai reprend ce jeu à travers la création d’une bibliothèque marquant les quatre angles de l’espace . Chacun de ces angles abrite un espace salon réalisé avec du mobilier vintage originaire de Shanghai. Au centre, la banque d’accueil met en scène la préparation des boissons et permet de communiquer sur la marque.

Le stand XIE XIE développe ainsi une forme de détournement : loin des présentoirs habituels de ce type de salon événementiel, il construit une mise en scène mettant l’accent sur les sensations de bien être et de convivialité.
XIE XIE
Packaging, 2013
Le packaging XIE XIE marque la volonté de proposer une identité novatrice dans un environnement commercial saturé par de nombreuses identités. Le concept associe à un produit de haute qualité (un thé naturel cueilli à la main dans les hautes montagnes de Taïwan) un univers, celui du livre et des bibliothèques, valorisant les notions de culture, d’intimité et de bien être. Cette proposition permet en outre de mettre en place les différents moments de la journée qui seront associés à chaque produit de la gamme de thés.

Le design objet est basé sur les codes propres au format livre : couverture, 4ème de couverture, ouverture par une forme de reliure. Explorer le packaging donne le sentiment de rentrer dans une histoire, tandis que sa présentation verticale en rayonnages permet de le distinguer des traditionnels produits alimentaires.
Design interactif
Publication, Editions Eyrolles, 2012
Pour la collection “Make it Design” des éditions Eyrolles, Kuei Yu Ho et Patrice Mugnier se sont livrés à une étude approfondie de la manière dont le numérique a pu modifier la pratique des différents acteurs du design contemporain : design objet, design urbain, architecture, scénographie, muséographie, spectacle vivant et design de marque. Il en résulte un ouvrage complet, conçu pour un public professionnel et étudiant.

Une première partie introduit les enjeux artistiques, conceptuels et technologiques qui, depuis le début du XXème siècle, ont radicalement renouvelé l’approche des artistes et designers vis à vis de la création. La seconde partie propose une analyse thématique détaillée de projets contemporains utilisant de manière pertinente la notion d’interaction. Loin de se limiter à un simple emploi de la technologie, ils offrent une réflexion sur les modes de production et les nouveaux usages liés à cette discipline. Pour finir, le livre confronte à travers 5 interviews des points de vue différents sur la création : artiste, designer, scénographe, programmeur, ingénieur.

Les auteurs ont pris en charge la rédaction de l’ensemble des textes ainsi que le design graphique de l’ouvrage.
L'esprit de voyage
Publication, China Times, 2012
Pour les Éditions China Times, Kuei Yu Ho a réalisé la maquette graphique de l’ouvrage “L’esprit de voyages”. L’auteur Ken y décrit, à travers le récit de ses itinérances, la philosophie d’un voyageur asiatique ouvert aux rencontres humaines et à la découverte de nouveaux paysages. Le graphisme reprend ainsi l’idée du carnet de voyages tout en y ajoutant un élégant travail sur l’image et la typographie.
Berlin Fashion Guide
Publication, China Times, 2007
Berlin Fashion Guide est né d’un double pari :faire découvrir en Asie la génération montante des designers de la capitale allemande, mais aussi proposer un livre qui se présente comme un objet séduisant, en dialogue graphique avec les sujets qu’il aborde.

A Berlin, les conditions sont idéales dans les années 2000 pour voir apparaître une nouvelle génération de designers développant des thématiques originales à travers leurs créations. La ville est en plein développement, et devient rapidement la capitale musicale et artistique de l’Europe. L’auteur a arpenté durant plusieurs mois cet univers, multipliant les rencontres, défrichant cette scène à peine sortie de l’underground pour proposer une synthèse aussi fraîche qu’originale.

A la fois auteur et graphiste, Kuei Yu Ho transforme ce reportage en réflexion visuelle sur les esthétiques émergentes. Plus qu’un simple guide, l’ouvrage devient pour le lecteur une expérience à part entière.
Films
Giori Digital
Film identité, 2018
306143849
blah blah bluh
Casa Batlló
Film d'exposition, Barcelone, 2017
307968541
blah blah blah
Qui sommes nous ?
Exposition permanente, Musée de l'Homme, 2015
307995090
blah blah blah
Corpus motion
Exposition permanente, Musée de l'Homme, 2009
306143849
blah blah blah
Métonymies
Festival Filmer la musique, Paris, 2008
306143849
blah blah blah
France3 Noël
12 TV Jingles, 2008
306143849
blah blah blah
Al Jazeera Children Chanel
10 TV jingles, 2008
306143849
blah blah blah
MTV Singapour
TV jingle, 2005
306143849
blah blah blah